JOUER À ROBINSON CRUSOÉ DANS L’ARCHIPEL DES QUIRIMBAS, MOZAMBIQUE

dhow-safari-transport

Dhow safari transport - photo courtesy of Ibo Island Lodge

octobre 3, 2016

Jamais entendu parler de l’île d’Ibo ? Rien de très étonnant pour cette île hors des circuits touristiques habituels. Perdue au milieu de l’Océan Indien parmi la trentaine d’îles que compte l’archipel de Quirimbas au Mozambique, ses habitants vécurent d’ailleurs en autarcie pendant près d’un siècle.

Sophie Pirlot, notre contributrice en Afrique du Sud et auteur du blog Poesy By Sophie, a eu la chance d’y passer quelques jours en famille et nous relate cette expérience unique, magique, hors du temps…

“Rejoindre Ibo est déjà toute une aventure ! Après un vol Johannesburg-Pemba, nous prenons un tout petit avion – juste le pilote et nous 5 – et survolons les eaux turquoises à perte de vue.

Il règne une atmosphère très particulière sur l’île d’Ibo, nourrie de mystère, de magie et de nostalgie. Avec ses anciens forts et ses vieilles maisons coloniales, les légendes et les intrigues y sont légion.

Après deux nuits passées au superbe Ibo Island Lodge, nous embarquons au petit matin sur un Dhow (bateau en bois traditionnel de pêcheurs) pour un voyage de 3 nuits avec camping sur des îles désertes. 5 membres d’équipage expérimentés nous accompagnent. 

La journée, nous naviguons plusieurs heures sur les eaux limpides des Quirimbas, parfois rejoints par un banc de dauphins peu farouches. Nous partons faire du snorkeling et visiter les petits villages de pêcheurs. Sur les plages désertes, nos trois filles ramassent les plus gros coquillages qu’on ait jamais vus et essayent d’attraper les crabes…

En fin d’après-midi, l’équipage monte notre camp sur une île inhabitée. Il n’y a pas d’électricité, pas d’eau courante et évidemment pas de de réseau de téléphone. Le campement est rustique mais l’équipe qui nous accompagne est aux petits soins et pense à chaque détail pour nous. Ils cuisinent sur un feu de bois des poissons fraîchement pêchés, des pâtes délicieuses et même des crêpes à chaque petit déjeuner pour le plus grand bonheur des enfants.

Et quand la nuit tombe, nous nous retrouvons tous autours du feu (beaucoup plus captivant que n’importe quel programme de télévision !) pour regarder les étoiles et se raconter 1000 histoires extraordinaires…

Croyez-moi, c’est le genre d’aventure familiale qu’on ne vit qu’une fois…

  • Comment y aller ?

Pour rejoindre Ibo, il faut d’abord prendre un vol jusqu’à Pemba, sur la côte mozambicaine (généralement depuis Johannesburg ou Dar Es Salam). Un petit avion vous emmène ensuite jusqu’à Ibo Island.

  • Où loger ? 

Ibo Island lodge : établi en front de mer dans 3 anciennes maisons de colonie portugaise, Ibo Island lodge est sans conteste la meilleure adresse de l’île. Ils sont aussi les seuls à organiser ce genre de trip bateau-camping dans l’archipel. www.iboisland.com

  • Quand partir ?

Nous y étions en mai, ce qui correspond à l’automne de ce côté de l’hémisphère et la météo était parfaite. Sec et pas trop chaud.

  • Les indispensables dans la valise :

– Maillots, T-shirts anti-UV, chapeaux, lunettes de soleil, écran total et équipement de snorkeling (surtout pour les enfants parce que le lodge peut fournir des tailles adultes) ;

– Pharmacie de voyage ultra complète ;

– Le Mozambique étant en zone malaria, il faut donc prendre un traitement anti-paludique pour toute la famille et apporter de l’anti-moustique ;

– Pour les mêmes raisons, pantalons et vêtements à manches longues pour le soir ;

– Des lampes de poche et lampes frontales ;

– Des snacks pour les enfants.

  • Infos utiles :

– Notre plus jeune fille avait 3 ans, âge minimum selon moi pour ce genre d’aventure.

– Lors de nos virées en snorkeling, les enfants étaient toujours accompagnés par un membre d’équipage.

– Aucune crainte à avoir au niveau de l’eau, de la nourriture, du confort : l’organisation était vraiment exceptionnelle. Comme je l’ai dit plus haut, on s’est régalé ! On m’avait même montré avant le départ tous les menus pour les 3 jours afin que je puisse en modifier certains pour les enfants si besoin. Les tentes et les lits de camp étaient confortables et nous avions tout ce qu’il nous fallait.

– Tous les soirs, nous avions droit à une douche chaude d’eau douce sous un ciel étoilé, le vrai luxe !

– Une agence de voyage très professionnelle au Mozambique : http://www.kaskazini.com/en

Share

You might also like...

LES YEUX DANS LES RIZIÈRES DE CHINE
décembre 4, 2017
DÉCONNECTER DANS LE DÉSERT ISRAÉLIEN
novembre 8, 2017
RANDONNÉES ENTRE VOLCAN ET JUNGLE SUR L’ÎLE DE TÉNÉRIFE
octobre 15, 2017